La reliure ouverte

15. avril 2016

Pour les puristes et créateurs adeptes du minimalisme, il n’y a rien plus beau qu’un dos de livre ouvert.

Il rend visible ce qui est habituellement invisible : les feuilles de papier rainées, les repères d’impression ainsi que la reliure cousue. Les carnets blancs n’ont d’ailleurs aucun repère d’impression, puisque les feuilles ne doivent pas être assemblées dans un ordre précis. Les fils visibles au dos du livre ouvert peuvent être personnalisés aux couleurs du livre.
 
On emploie généralement un fil coloré au dos du livre ouvert afin de rendre visible la structure et la « construction » du livre.
 
Les feuilles du bloc restent visibles
 
Pour protéger durablement le dos du livre ouvert, nous recommandons l’application d'une couche de colle transparente. Lorsque le dos est visible, il est possible d’y écrire. Voici la variante puriste, dont les marques viennent des repères d’impression. L’inscription ne peut pas rester ininterrompue avec cette méthode, comme on peut en voir un exemple sur la photo du livre « Verzettelt ».
 
Il est aussi possible d’imprimer en sérigraphie sur les dos ouverts. Cependant, l’inscription y sera variable car le dos ouvert n’est pas une surface plate et uniforme.