Lexique

  • A

    • Assemblage des cahiers

      Ce stade de production permet de rassembler les pages pliées en cahiers afin d’en faire le corps du carnet.

  • B

    • Buckram

      Le Buckram est un tissu rigide fait de lin enduit ou de coton utilisé sur la couverture des carnets. Il s’adapte particulièrement aux carnets très utilisés car il est robuste et résiste à la saleté et à l’humidité.

  • C

    • Cahier

      Les pages pliées d'un carnet constituent le corps. Une feuille pliée trois fois se compose de 3 feuilets qui ont donc 16 pages.

    • Carton de contrecollage

      On parle de carton dès que le gramage atteind environ 600 g/m² (environ 1,5 mm d’épaisseur). Des matériaux plus minces sont qualifiés de papier épais. Le carton est produit à partir de cellulose ou de papier recyclés et collés ou pressés afin d’être assemblés. Un carton gris de haute qualité est utilisé pour la reliure et pour les coffrets cadeaux, chemises et étuis.

    • Chamois

      C’est un papier tirant vers le jaune, très apprécié dans la conception de carnets de notes.

    • Coins arrondis

      Couverture à coins ronds. Sa qualité se remarque lorsque le matériau de couverture est bien lisse aux coins.

    • Corps du carnet

      Partie intérieure attachée au corps du livre. Les feuilles peuvent être reliées ensemble par brochage cousu au fil de lin, agraphées ou collées. Le corps est collé dans la couverture du livre.

    • Couverture

      La couverture du carnet protège son corps. Elle est plus épaisse que le papier du corps. Elle est le plus souvent en cuir, tissu, papier ou plastique et peut avoir une finition en impression offset, sérigraphie, marquage, vernis ou embossage.

    • Couverture fixe

      Définit un carnet dont la couverture faite de carton est fermement reliée au corps.

    • Couverture rigide (Hardcover)

      Reliure solide cartonnée.

    • Couverture souple (Flexcover)

      Carnet avec une couverture flexible reliée à son corps.

  • D

    • Dos

      Le dos est le côté étroit du livre où le corps est fixé à la couverture. Les livres de poche ont habituellement le dos solidement collé au corps. Pour les livres reliés avec une couverture solide, le corps est fixé par sa marge intérieure à la couverture. Le dos peut être arrondi ou droit. Il porte fréquemment une inscription de l'auteur, du titre et de la maison d'édition.

    • Dos carré-collé

      Une couverture collée ou agraphée au dos du corps du carnet. Elle est le plus souvent en carton. Les livres de poche ou les annuaires de téléphone sont conçus de cette manière. Selon la fabrication, la couverture peut être brochée collée, agraphée ou cousue.

    • Dos droit ou dos plat

      Le choix d’un dos droit ou d’un dos plat ne change rien à sa qualité. Un dos droit est recommandé si la tranche est imprimée pour que l’effet soit réussi.

  • E

    • Encollage

      Fait de coller un matériau sur la couverture d’un carnet – comme par exemple un tissu ou un papier.

  • F

    • Finitions

      Le gaufrage ou le marquage permettent une finition de qualité. Les possibilités créatives sont presque infinies.

  • G

    • Gaufrage

      Procédé qui consiste à reproduire en relief un motif ou une structure sur du papier. Certains papiers à lettre ont ainsi une structure en lin afin de mieux faire ressortir le marquage.

  • I

    • Insertion de pages

      Feuilles volantes colées ou reliées au corps du livre. Elles peuvent être utilisées comme intercalaires dans un carnet pour en structurer le contenu par exemple.

  • L

    • Livre

      En reliure, un objet avec plusieurs pages dont le corps est collé à une couverture par des pages de garde. La couverture de livre est habituellement un peu plus grande que le corps. Les dos carrés-collés (par exemple les livres de poche) sont reconnus comme des livres.

  • M

    • Marquage à chaud en couleur

      Le marquage à chaud en couleur fonctionne comme le marquage à chaud. Une unique différence : entre le fer et le livre se trouve une fine feuille colorée qui est transférée sur la reliure par la pression et la chaleur.

    • Marquage à chaud sans couleur

      Le marquage à chaud est une finition classique des carnets. Il est sans couleur et se fait surtout sur le cuir avec un fer gravé et légèrement chauffé. Les grands motifs sont visuellement puissants lorsqu’ils courent de l’avant au dos du livre.

    • Marquage à froid

      Le marquage à froid se fait grâce à une feuille sous presse. Son avantage : la feuille peut être colorée librement. Cette technique rend possibles de très fines structures, trames ou inscriptions.

    • Marquage holographique

      On connaît le marquage holographique car c’est un signe de sécurité des billets de banque et des cartes bancaires. Il fonctionne comme un marquage de couleur, mais avec un film holographique spécial qui crée un effet holographique tridimensionnel, donnant au motif les couleurs de l’arc-en-ciel.

    • Massicot

      Machine de découpe qui crée la tranche du livre. 3 côtés du corps du livre sont tranchés grâce à un support pivotant à 90 degrés après chaque découpe. Le côté non découpé est le dos du livre.

    • Mise sous film

      Ajout d’une protection plastique autour du carnet de notes. Un film thermorétractable est souvent utilisé. Le carnet passe alors dans une machine chauffante qui reserre le film autour du carnet.

  • P

    • Pagination

      Fait de numéroter les pages d'un livre. Le numéro de page est appelé folio.

    • Papier couché

      Papier avec une surface lisse. La couche enrichit le papier et rend la surface plus homogène, permettant ainsi de meilleurs détails et une meilleure qualité à l'impression. Le papier couché est mat ou brillant. Il est rarement utilisé pour les carnets.

    • Papier non couché

      Les papiers non-couchés sont utilisés pour les fournitures de bureau et les carnets de notes. Contrairement au papier couché, ils sont laissés neutres et sont donc très adaptés à l’écriture.

    • Papier sans lignine

      Désigne un papier qui contient au maximum 5 % de pâte de bois. Il est plus durable et ne jaunit pas aussi vite qu'un papier traditionnel. Plus la pâte de bois contient de lignine, plus le papier jaunit et devient fragile rapidement. Le papier journal contient par exemple plus de 80 % de lignine.

    • Pelliculage mat anti-rayures

      Le pelliculage mat anti-rayures est particulièrement recommandé pour des surfaces sombres sur lesquelles les rayures et traces sont plus visibles. Cette technique de pelliculage est un peu plus chère, mais plus résistante.

    • Pelliculer

      Le pelliculage est l’ajout d’un film plastifié mat ou brillant sur la couverture afin de la protéger. Ce film peut aussi modifier le toucher de la couverture, la rendre douce ou veloutée. 

    • Pochette à soufflet

      Pochette en papier collée à l'intérieur de la couverture, qui se déplie à l'ouverture du carnet. Permet de ranger des notes, factures, tickets, etc.

    • Pochette triangulaire

      Pochette plastique qui peut contenir des flyers, très utile pour des catalogues, classeurs ou carnets de notes.

    • Prototype

      Cette version d’essai permet de vérifier le format, la taille, la qualité du papier, le matériau et la reliure d’un exemplaire commandé. Les pages ne sont pas imprimées.

    • PUR

      La reliure collée en polyurethan (PUR), avec une colle particulièrement résistante, est la variante la plus chère après Hotmelt et Dispersion. Ce type de reliure permet d'encoller des blocs comportant un grand nombre de feuilles pouvant être très épaisses. Cependant, le processus de durcisssement nécessite près de 24 heures. Ce collage est très résistant au vieillissement et à tout type de température. Voir reliure encollée ou Dispersion.

  • R

    • Rabat

      Partie libre d’une page de garde, qui n’est pas collée entre le corps du carnet et sa couverture.

    • Reliure cousue

      Procédé de reliure qui lie les feuilles d’un livre grâce à un fil. Les feuilles peuvent être cousues entre elles avant la reliure pour plus de solidité. Cette reliure est employée le plus souvent pour les imprimés durables, et surtout pour les couvertures cartonnées. C’est la meilleure technique, la plus résistante au temps, mais aussi la plus chère. Le brochage avec un fil de lin est un véritable signe de qualité pour les carnets et la seule technique de reliure vraiment durable.

    • Reliure encollée

      Au lieu d’utiliser un fil pour relier le livre, cette technique utlise de la colle. La couverture est collée, tout comme le corps du carnet lorsqu’il s’agit d’une production industrielle. Le processus de reliure original, inventé par Emil Lumbeck, colle les pages ensemble. La durabilité varie selon les adhésifs utilisés. Les livres de poche sont généralement collés. Leur inconvénient : ils ne tiennent pas ouverts et ne sont pas très durables. Alors qu’un livre de poche qui est lu une fois peut résister à ette manipulation, les carnets collés perdent rapidement leurs pages après quelques utilisations.

    • Reliure spirale

      Lorsqu’elle est double, elle est appellée Wire-O (voir définition).

    • Reliure suisse

      Reliure particulièrement noble : le corps de la brochure est relié au dos avec un ruban de tissu. La couverture en carton n’est pas collée au dos du corps mais à la dernière page par un encollage étroit. La reliure suisse est idéale pour des rapports d'activité ou brochures publicitaires.

  • S

    • Sérigraphie

      En sérigraphie, l’encre est apposée par pression sur la surface à imprimer. La sérigraphie n’est pas adaptée à de grands tirages car chaque couche d'encre doit sécher après application. La quantité de couleur utilisée est 5 à 10 fois supérieure qu’avec d’autres procédés d’impression. On peut utiliser des encres plus fines, qui donnent un effet fini. Un autre avantage : on peut imprimer une surface sombre en sérigraphie, car les couleurs la couvriront entièrement. brandbook utilise la sérigraphie pour imprimer du lin, du similicuir, etc.

  • T

    • Tranchefile

      Le tranchefile désigne les petites bandes de tissu colorées qui sont collées sur le bord supérieur et inférieur du dos du livre. Il cache l’espace entre le dos et le corps du livre et est également décoratif. À ne pas confondre avec le signet de lecture ou le marque-page.

    • Tranches argentées

      Finition des tranches du livre par dépôt d’une feuille argentée. La fabrication est la même que pour les tranches dorées.

    • Tranches colorées

      Revêtement d’une ou plusieurs tranches d'un carnet avec une couleur ou une feuille métallisée. Les tranches colorées sont apparues grâce à la dorure à la feuille d'or. Aujourd'hui, des couleurs sont plus fréquemment utilisées. Traditionnellement, les trois tranches étaient imprimées, puis seulement la tranche supérieure au 20e siècle. Lorsque le carnet a trois tranches colorées, un dos droit est recommandé pour réussir une coupe précise et créer ainsi un meilleur effet.

    • Tranches dorées

      Application de feuilles d’or sur les tranches du carnet. Le corps est avant cela poncé et poli. Une couleur rouge est fréquemment appliquée pour son pouvoir éclairant. Les tranches sont encollées et couvertes de feuilles d’or. Après le séchage, la dorure est polie avec un outil spécial lustrant. La dorure était fréquemment utilisée pour les Bibles et livres de chant. Aujourd'hui, des carnets de notes peuvent aussi en être ornementés.

    • Tranches du livre

      Il s’agit des trois côtés du livre par lesquels on peut l’ouvrir : tête, tranche inférieure et tranche supérieure. Les tranches peuvent être colorées ou métalliques. Des motifs plus élaborés peuvent également être imprimés.

    • Tranche supérieure

      Partie supérieure du bloc massicoté. Peut être colorée, dorée ou argentée.

  • V

    • Vis de reliure

      Aussi appelé vis de jonction, elle sert à créer une reliure décorative pour des livres, brochures ou feuillets libres. En acier nickelé ou en laiton, la vis traverse les pages perforées puis est vissée dans une seconde vis. La longueur des vis va de 10 à 80 millimètres.

  • W

    • Wire-O

      Autre désignation pour une reliure en spirale métallique. Avec ce type de reliure, des anneaux en métal sont conduits par les trous poinçonnés dans le dos du corps du carnet. L’avantage tient au fait que les côtés peuvent être ouverts à 360 degrés et que les deux plats de couverture resteront bien en face lors de l’ouverture. L’inconvénient est que cette variante de spirale n’est pas de haute qualité et de moins longue durée.