Revue de presse

Interview avec brandbook

En quoi vous démarquez-vous des autres fabricants ?

bb : Pas de standardisation. Nos carnets sont complètement individuels. Ensuite vient notre large éventail de matériaux qui permet à chaque client de confectionner le carnet idéal, parfaitement adapté à sa marque. Puis, évidemment, les centaines de possibilités d’ennoblissements du carnet. Un point décisif : la personne qui nous appelle est sûre de parler avec un expert en fabrication et en conception de carnets. Nous produisons essentiellement des carnets de notes et autres types de carnets, car nous excellons en la matière.

Vous proposez énormément de variantes en termes de production de carnet. Comment est-ce possible ?​

bb : Nous ne pouvons pas tout réaliser nous-mêmes, mais nous travaillons toujours avec les meilleurs et souvent, malheureusement, avec les derniers spécialistes encore existants dans leur domaine. Il peut s’agir d’une tranche de carnet sophistiquée ou d’un procédé d’impression ou d’ennoblissement comme le letterpress ou encore l’impression en relief avec film holographique. 

Pourquoi « made in Germany » ?
En d’autres mots : pourquoi ne pas opter pour des carnets de notes « made in China » ?


bb : La plupart des carnets de notes produits en Chine contiennent du papier en provenance d’Indonésie où les bois exotiques sont abattus de manière illégale. De plus, là-bas, la fabrication du papier consomme énormément d’eau douce contrairement à l’Europe, où nous travaillons avec des circuits d’eau fermés. De plus, les matériaux de reliure en provenance de l’Extrême-Orient ne sont pas soumis aux mêmes directives européennes strictes en ce qui concerne leur composition. Notre priorité est la longévité : un carnet de mauvaise qualité, que ce soit en raison de sa reliure ou de son odeur désagréable, sera très certainement peu utilisé et ne remplira pas sa tâche d’ambassadeur de la marque. 

« Ce sont toujours les idées les plus simples qui ont le plus de succès »

Leo Tolstoi

Pourquoi avez-vous autant de clients internationaux ?​

bb : Notre premier client originaire de Londres, un magazine de design à la renommée internationale, a fortement contribué à cela. Entre-temps, nous nous sommes fait un nom dans les différents cercles en tant que fabricant de carnets. Ainsi, nous travaillons, entre autres, pour le MoMA de San Francisco ou encore pour le quartier général de Google. L’industrie du livre a quasiment disparu dans de nombreux pays, comme aux États-Unis ou en Grande-Bretagne. En Allemagne, la situation est différente. Ici, il existe encore des exploitations artisanales auxquelles nous faisons appel quand nous avons, par exemple, besoin d’une tranche de carnet particulière. Ou nous travaillons avec des entreprises partenaires qui redonnent vie à une technologie ancienne. 

Votre liste de clients est impressionnante…

bb : Sans nos clients, nous ne pourrions pas réaliser ce merveilleux travail et nous adonner au quotidien à notre passion pour les carnets. Et, entre nous, c’est tant mieux pour nous, car nous gagnons en savoir et en expérience à chaque nouveau carnet produit et cela se répercute de manière positive sur la fabrication des prochains carnets. Chaque carnet confectionné aujourd’hui est le fruit de l’expérience acquise au fil des milliers de carnets précédemment produits.

« Qui veut fasciner ses clients a besoin de projets surprenants »

Marcus Berthold

Pourquoi un commerçant du réseau PSI devrait-il s’adresser à brandbook ?

bb : Parce que nous faisons notre travail avec passion, en faisant appel à notre expertise acquise au fil des milliers de carnets confectionnés. Et parce que nous maîtrisons toute la gamme du sur mesure.

Ne compliquez-vous pas la tâche de votre client parfois ?

bb : Pour faire simple, nous avons également des solutions pour les clients pressés, qui ont besoin de 100 carnets surmontés du logo de leur entreprise très rapidement pour le prochain événement en date. Nous nous chargeons également de ces commandes. Mais notre grande passion est de fabriquer des carnets représentant un vrai défi. De nombreuses agences de publicité et de design ainsi que des vendeurs de supports publicitaires attendent des articles individuels et de grande qualité.

Vos carnets sont-ils plus chers que ceux de la concurrence ?​

bb : Certains le pensent peut-être. Mais dans les faits, nos carnets ne sont pas beaucoup plus chers que ces fameux articles de marque « made in China ». Chaque commerçant doit réfléchir à ses priorités : quelques centimes de marge en plus ou l’assurance de disposer d’un carnet de grande qualité qui satisfera pleinement son client. 

Pourquoi offrir à son client un carnet de notes et non pas une clé USB ?​

bb : Effectivement, dans l’univers des articles publicitaires, ces objets tendance et autres nouveaux gadgets sont de plus en plus présents. À une époque, il s’agissait de clés USB, maintenant de batteries externes. Nous verrons bien ce qui viendra après… mais l’on oublie souvent que d’autres entreprises ont déjà offert à leur partenaire commercial exactement les mêmes gadgets. Un carnet de notes est un objet complètement différent. Il dit à son destinataire : « Je pense que tu as de bonnes idées et que tu devrais les coucher sur papier. » Cela flatte justement la personne. De plus, elle remarque rapidement que le carnet devient de plus en plus précieux à mesure qu’elle note toujours plus d’informations et de remarques. Quel autre cadeau peut prétendre en faire autant ?

« Rien n’est plus puissant qu’une idée dont le temps est venu. »

Victor Hugo

Maintenant, il est également possible d’acheter vos carnets en boutique.​

bb : Oui, nous avons lancé notre marque nuuna il y a quatre ans dans le but d’expérimenter. Nous cherchons à produire des carnets de notes qui n’existent pas encore aujourd’hui. Entre-temps, il est possible d’acheter nos carnets partout dans le monde dans les concept stores, les boutiques de musées et les grands magasins premium. La philosophie de notre marque est de concevoir et de produire des carnets de notes pour « ici et maintenant ». Nous renonçons au style vintage ou rétro pour mettre consciemment l’accent sur un design contemporain, voire avant-gardiste. Notre collection actuelle a, en plus, été récompensée par le Red Dot Design Award, ce qui nous a bien évidemment fait très plaisir. 

Utilisez-vous également des carnets de notes ?​

bb : Quand on a, une fois, constaté que ce qui a été écrit à la main est mieux assimilé par le cerveau, on s’habitue à noter les choses vraiment importantes dans un carnet. De plus, c’est un joli rituel, l’esprit se concentre sur une chose sans se disperser : moi, le stylo, le carnet. Les carnets deviennent de plus en plus des objets qu’on désire posséder et saisir.

Y a-t-il quelque chose comme une nouvelle tendance dans le domaine des carnets de notes ?

bb : Oui, clairement. Nous produisons, aujourd’hui, bien plus de carnets illustrés, de lookbooks ou de portfolios. Il s’agit donc de carnets censés remplacer la brochure de présentation. Très souvent, ce sont des carnets contenant le portrait de l’entreprise et un joli diaporama de photos. L’utilisateur peut ainsi s’immerger dans le monde de l’entreprise et, en même temps, remplir le carnet avec ses propres idées.
En outre, nos clients réclament des carnets encore plus individuels. Le carnet pour la dernière Audi doit ressembler à un morceau d’aluminium décapé et non pas à un carnet de notes banal avec logo.

Comment voyez-vous le futur des carnets de notes ?​

bb : Les carnets de notes sont des objets usuels, mais ils peuvent devenir des essentiels s’ils sont bien faits. Aujourd’hui, le carnet se retrouve en concurrence directe avec les iPad et autres tablettes numériques. Ce bel objet doit donc exposer toutes ses qualités pour espérer préserver son existence. Celles-ci concernent le papier, la reliure, le toucher, la conception, le poids et l’odeur. Autrement, nous nous en tenons aux mots prononcés par l’éditeur Joachim Unseld : « Le livre est l’invention la plus sophistiquée de l’humanité. »

Tiré du « Leader allemand de la fabrication » 

Édité par Wigmar Bressel, Pascal Johanssen et Olaf Salié

Support pour les idées, outil de travail, accompagnateur au quotidien : un carnet de notes est bien plus que quelques pages blanches coincées entre une couverture. Les caractéristiques optiques et qualitatives des carnets en Allemagne ont pendant longtemps été délaissées. Lorsque Bernd Griese et Sabine Kochendörfer ont voulu acheter un carnet de notes répondant à ces critères, ils ont dû constater avec dépit que le choix se limitait à des agendas bien tristes, tous à la fois monotones et monochromes. Alors qu’aux États-Unis, le mouvement « Back to Paper » était déjà lancé, les carnets de notes en Allemagne n’occupaient qu’une place secondaire. Refusant de se plier à ce diktat exigeant de noter ses idées et sa créativité sur un agenda disposant seulement de 3 lignes par jour, ils décidèrent de produire, eux-mêmes, des carnets de notes. Et c’est ainsi qu’en 1998 leur agence de design et de produits a donné le jour à brandbook. 

Le concept est aussi simple que convaincant : des carnets de notes individuels parfaitement adaptés à l’identité visuelle de chaque client. Fabriqués minutieusement, ils sont d’une qualité exceptionnelle et 100% made in Germany. Même à l’époque du numérique, les produits imprimés complexes n’ont rien perdu de leur importance et sont toujours aussi appréciés. Et c’est d’ailleurs l’histoire du succès de brandbook. L’entreprise a décroché, déjà à trois reprises, le prix Red Dot Award de design pour ses carnets extraordinaires. Elle compte parmi ses clients les agences de design et de publicité les plus renommées et des centaines d’entreprises internationales leaders dans des secteurs très différents. Depuis 2012, la collection nuuna vendue en boutique est venue compléter l’offre.

Donnés et faits
Branche : production de carnets
Produits : carnets de notes, carnets de croquis, calepins, carnets d’entreprise,
conseil et accompagnement pour les questions relatives au design
Lieu : Francfort-sur-le-Main, Hesse
Distribution : internationale, vente directe

Caractéristiques des articles​​
La production de carnets est un artisanat complexe impliquant différents éléments : la qualité du papier, le type de reliure, les matériaux de couverture, la conception des coins et des bordures, les techniques d’ennoblissement comme l’impression en relief ou encore la tranche en couleur, ainsi que les accessoires, comme le signet ou l’élastique en guise de fermoir. La gamme de produits de brandbook se caractérise par des papiers fabriqués dans des petites papeteries japonaises, par des matériaux de couverture exceptionnels travaillés à la main ou encore par des techniques d’impression hors du commun. Tous nos carnets de notes et calepins disposent d’une reliure cousue et sont fabriqués dans un esprit de responsabilité et de respect des ressources.
 

Tiré de « Brückenstraße : l’origine des carnets de notes brandbook »

Le quartier de la Brückenstraße est pour Francfort ce qu’est le quartier karolin pour Hambourg, ou pour Cologne ce qu’est le quartier belge ou pour Berlin ce qu’est la Kastanienallee. Ici, tout le monde se connaît. Tous travaillent dans l’univers de l’art, du design, de la mode ou des médias

Trois disquaires, un magasin de BD, deux concept stores et une foule d’enseignes de mode et de cafés, le tout créant une atmosphère de travail placée sous le signe de l’inspiration. Et c’est également la terre d’origine de brandbook. À travers les larges vitres, il est possible d’observer de la rue les experts du livre travailler sur deux étages. Sur les tables s’accumulent les livres, les nuanciers, les modèles de papier et les imprimés. brandbook s’est spécialisé dans la production de carnets de notes, d’agendas, d’autres types de carnets et d’articles nécessitant une impression complexe. Vous trouverez, ici, des papiers et des matériaux de reliure exceptionnels ainsi que des modèles de différentes techniques d’impression et d’ennoblissement. Les partenaires se sont passé le mot quant à nos compétences, de sorte que brandbook fabrique, entre-temps, des carnets pour le monde entier. La liste des clients de notre entreprise en est bel et bien la preuve. D’adidas au complexe industriel de la mine de charbon de Zollverein, presque toutes les marques connues sont représentées. Mais nous comptons également les agences de design et de publicité les plus renommées d’Europe, qui très souvent refusent la banalité et voient en brandbook le partenaire idéal pour leur projet de carnet.
 

« On a besoin de rendre les livres cool à nouveau. Si vous allez chez quelqu'un et qu'il n'y a pas de livres chez eux... Don't f_ck them »

John Waters, réalisateur

Notre propre collection de papeterie en vente depuis 2012 sous la marque nuuna est disponible non seulement dans la boutique directement à côté de notre bureau brandbook, mais également dans des boutiques au Chili. C’est inhabituel pour un produit exclusivement confectionné en Allemagne selon des normes environnementales et sociales élevées. En effet, à l’heure actuelle 90 % des carnets sont fabriqués en Asie. Bien évidemment, en matière de design et de qualité des produits, brandbook et nuuna se démarquent de la concurrence. Grâce à notre équipe de onze personnes composée d’ingénieurs en imprimerie, de designers graphiques, d’experts en bibliologie et en articles imprimés, nous disposons de plusieurs angles de vue afin de réaliser au final pour chaque commande un produit parfaitement harmonieux. Notre passion, qui nous anime tous les jours au travail, est certainement une autre explication à notre succès. Les clients de brandbook peuvent profiter des avantages suivants : des conseils individuels et personnels ainsi que des délais de livraison courts.
 
Ici, nous n’avons pas peur de ce fameux mantra annonçant la fin des livres et des carnets. En réponse au message « Print is dead », brandbook a imprimé fièrement le message « Print is not dead, it just smells funny » sur sa propore fenêtre.